Contacts

Bataillon de marins-pompiers
9, boulevard de Strasbourg
13233 Marseille Cedex 20
Tél. : 04 96 11 75 00

Recrutement

Stage d'observation

Service communication

Attestation d'intervention

Vous êtes ici

Accueil » Communiqués de presse » Baptême de la nouvelle EIS « Matelot Riccio »

Baptême de la nouvelle EIS « Matelot Riccio »

Lundi 1er juillet 2013 à 17 h le centre d'incendie et de secours (CIS) de La Bigue accueillait la cérémonie de baptême de la nouvelle embarcation d'incendie et de sauvetage (EIS) "Matelot Riccio".

Présidée par le vice-amiral Jean-Michel L'Hénaff, commandant le Bataillon, cette cérémonie s'est déroulée en présence de nombreux acteurs institutionnels et associatifs du monde de la plaisance et de la mer.

Ce nouvel engin d'intervention nautique vient compléter les moyens à disposition du BMPM, du maire de Marseille et du préfet maritime en matière de réponse opérationnelle en mer. Après une première intégration au sein du dispositif préventif mis en place à l'occasion de la fête de la musique sur le vieux port à Marseille le 21 juin, l'EIS "Matelot Riccio" rejoindra donc prochainement le service opérationnel.

Baptisée en mémoire du matelot Vincent RICCIO, décédé lors de l'intervention à bord du cargo Sidi Ferruch le 11 février 1953 et marin-pompier affecté au CIS de La Bigue, cette vedette assure des missions :

  • de lutte contre les incendies à bord d'embarcations et navires en mer mais également depuis la mer sur des sinistres à terre,
  • de secours à personne en mer.

Armée par un équipage marin-pompier spécialisé et du personnel manoeuvrier de la marine nationale, l'EIS "Matelot Riccio" constitue un moyen complémentaire au dispositif nautique du BMPM.

Cette cérémonie était également l'occasion pour le Bataillon d'honorer la mémoire du matelot Vincent Riccio et avec lui de l'ensemble des marins-pompiers décédés. Une évocation historique de l'intervention à bord du cargo Sidi Ferruch dans laquelle 3 marins-pompiers, dont Vincent Riccio, ont trouvé la mort a été prononcée par le QM Thomas Buseine, Quartier maître major du BMPM.

Une minute de silence en leur mémoire a ensuite été respectée avant que les aumôniers du BMPM ne procèdent à la bénédiction de l'embarcation.

C'est naturellement que l'ensemble du personnel du BMPM a souhaité proposer à Madame Philomène Blanc, sœur du matelot Vincent Riccio, d'être la marraine de cette nouvelle embarcation. C'est avec émotion et accompagnée par l'amiral qu'elle a procédé à l'inauguration officielle de la vedette.

Bon vent et bonne mer à l'EIS "Matelot Riccio".

Crédit photo : BMPM – PM Philippe SOLA

Evocation historique de l’intervention à bord du cargo Sidi Ferruch

Mardi 10 février 1953 vers 15 heures, un incendie se déclare en mer sur le cargo Sidi-Ferruch. La cale sinistrée est chargée de 20 tonnes de coton que le capitaine du navire fait isoler. Ce dernier met immédiatement en œuvre l’installation fixe d’extinction.

Le lendemain, vers 17 heures le navire accoste au poste 92, bassin de la Joliette.

Le bateau-pompe (BP) Pythéas ainsi que des engins des casernes de Strasbourg, la Bigue, la Madrague,  Plombières, Saint Pierre et Louvain sont engagés sur le sinistre.

Les marins-pompiers établissent des lances et explorent la cale dans laquelle quelques foyers sont décelés. Au cours de cette opération, quatre membres d’équipage du BP ainsi que le chef d’agrès du premier secours de la caserne de Strasbourg ne remontent pas.

Deux d’entre eux sont rapidement dégagés. Après avoir reçu les premiers soins d’urgence par leurs camarades, ils sont évacués vers l’hôpital Paul Desbief. Trois marins-pompiers du BP Pythéas, le second maître Félix Gaulier, sous officier d’attaque, le matelot Louis Colet, liaison et le matelot Vincent Riccio, premier servant sont à leur tour dégagés, inconscients. Tous les efforts pour les ramener à la vie restent vains.

Le feu est éteint vers 21 h 30. Les opérations de ventilation, déblai et surveillance se poursuivront durant deux jours. Un piquet de 2 hommes sera maintenu jusqu’au 17 février.

Suite au décès en intervention de ces trois marins-pompiers, une chapelle ardente est dressée à la caserne état-major de Strasbourg. Les funérailles solennelles ont lieu le samedi 14 février.

Le second maître Félix Gaulier, le matelot Louis Colet et le matelot Vincent Riccio sont cités à l’ordre de la marine nationale et décorés de la Médaille d’or pour actes de courage et de dévouement à titre posthume.

Le nom de Felix Gaulier sera donné à la caserne de Port de Bouc et celui de Louis Colet au plus puissant bateau-pompe d’Europe affecté au détachement de Port de Bouc. La mémoire du matelot Vincent Riccio est aujourd’hui associée à la nouvelle Embarcation d’Incendie et de Sauvetage du BMPM dont le port base est le CIS de La Bigue, où il était affecté.

Contribution des marins-pompiers de Marseille aux opérations de recherche et de sauvetage en mer

Le BMPM est pionnier en la matière.

La convention, première du genre, contractualisée par le Bataillon, validée depuis fin Mai par l'ensemble des partenaires, est l'aboutissement administratif d'une démarche de longue haleine pour le Bataillon qui inscrit ici résolument son orientation opérationnelle vers la façade maritime.

Une convention quadripartite impliquant le bataillon de marins-pompiers de Marseille vient d'être signée entre la Ville de Marseille, la préfecture de la zone de défense et de sécurité sud / préfecture des Bouches-du-Rhône, la préfecture maritime de la Méditerranée et la direction interrégionale de la mer Méditerranée.

Ce document a été élaboré dans le cadre de la diffusion de la circulaire interministérielle (transport/intérieur) du 4 mai 2012 relative à la contributions des services d’incendie et de secours aux opérations de recherche et de sauvetage en mer . Il répond à un besoin d'encadrer juridiquement et opérationnellement l'intervention en mer des services de secours du littoral français. En effet, le BMPM, comme tout service départemental d'incendie et de secours du littoral français, dispose d'une compétence opérationnelle uniquement terrestre, incluant les ports maritimes. Avec cette convention, le BMPM met volontairement ses moyens à dispositions des CROSS, sous la direction du préfet maritime Méditerranée et s'engage à respecter les procédures spécifiques au monde maritime (alerte, compte-rendu, engagement des moyens, transmissions, etc.).

Avec cette convention, la première de ce type validée en France, le BMPM peut participer aux actions maritimes suivantes :

  • les opérations de recherche et de sauvetage en mer sur le littoral ;
  • l'armement des hélicoptères de la sécurité civile pour les interventions en mer ;
  • le renfort de la capacité opérationnelle de l'équipe d'évaluation et d'intervention à bord des navires (EEI) du préfet maritime ;
  • la préparation de l'accueil au port d'un navire en difficulté.

Avec la convention tripartite relative à la mise en œuvre de l'unité médicale d'intervention en milieu maritime (UMIMM), signée en 2006 et renouvelée en 2011, entre la Ville de Marseille, la préfecture maritime de la Méditerranée et la direction régionale du service de santé des armées, le BMPM met dorénavant à disposition de l'autorité maritime une réponse opérationnelle cohérente et performante.