Contacts

Bataillon de marins-pompiers
9, boulevard de Strasbourg
13233 Marseille Cedex 20
Tél. : 04 96 11 75 00

Recrutement

Stage d'observation

Service communication

Attestation d'intervention

Vous êtes ici

Accueil » Communiqués de presse » Cérémonie à Notre-Dame de la Garde

Cérémonie à Notre-Dame de la Garde

Rendre hommage à tous les marins-pompiers de Marseille décédés dans l’exercice de leur mission, au service de Marseille et des marseillais, tel était le sens de la cérémonie qui s’est tenue le mercredi 5 février à Marseille à la Basilique Notre-Dame de la Garde.

A l’initiative conjointe du Bataillon et de l’amicale des anciens du BMPM, cette célébration solennelle, empreinte de recueillement, a démontré, si cela était encore nécessaire, l’estime indéfectible témoignée par le monde pompier, marin, et plus largement militaire, à l'égard des marins-pompiers de Marseille.

En cette année de 75ᵉ anniversaire d' existence de l'unité, nombreux ont répondu présents devant l’ex-voto du Bataillon, pour saluer d’un dépôt de gerbe, la mémoire des marins-pompiers décédés victimes du devoir.

Après une messe célébrée en la basilique Notre-Dame de la Garde, l’ensemble des participants s’est rendu au centre d’incendie et de secours d’Endoume où l'amiral Jean-Michel L’Hénaff, commandant le bataillon de marins-pompiers de Marseille, M. José Allégrini, adjoint au maire délégué aux marins-pompiers, M. Garbiel Ruiz, président de l’amicale des anciens et M. Vincent Berton, directeur de cabinet du préfet de région, ont pris la parole devant une assemblée composée d’anciens du BMPM, de familles, de marins-pompiers d’active et d’une délégation de jeunes cadets du Bataillon. L’amiral L’Hénaff a tenu à souligner que « si la chance accompagne parfois les marins-pompiers, elle peut être absente un jour, une seconde ».

La date de cette célébration a été choisie en concordance avec la date anniversaire de l’explosion dramatique du boulevard Perrier, qui, le 5 février 1985, causa la mort de 6 personnes, dont 1 marin-pompier, le QM Patrick Repetto et en blessa 40 autres, au nombre desquelles 19 marins-pompiers. 29 ans, jour pour jour,  après cette tragédie, l’amiral L’Hénaff a tenu à ajouter que « le risque ne doit jamais être négligé en dépit des équipements de sécurité et des techniques ou tactiques dont nous disposons aujourd’hui ».

L'esprit de sacrifice, s’il représente l’engagement ultime du métier de militaire, doit ainsi faire l’objet d’une transmission constante vers les plus jeunes, notamment lors de cérémonies solennelles.

Le devoir mémoriel perpétue le souvenir de ceux qui ont fait le plus grand des sacrifices et rappelle ainsi à tous, le sens simple mais lourd des mots Honneur, Patrie, Valeur, Discipline, Courage et Dévouement, et toutes les implications de l’engagement, qui vont bien au-delà d'un simple mot.


Crédits photos : BMPM – MT Christian VALVERDE