Contacts

Bataillon de marins-pompiers
9, boulevard de Strasbourg
13233 Marseille Cedex 20
Tél. : 04 96 11 75 00

Recrutement

Stage d'observation

Service communication

Attestation d'intervention

Vous êtes ici

Accueil » Communiqués de presse » Intoxication au Monoxyde de carbone

Intoxication au Monoxyde de carbone

Jeudi 3 mars 2016, à 19h45, le Bataillon de marins-pompiers de Marseille est intervenu quartier des Aygalades, 67 rue René d’Anjou dans le 15ᵉ arrondissement de Marseille, pour secourir 7 personnes victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Aussitôt dépêchés sur place, les pompiers découvrent dans un premiers temps 4 personnes d’une même famille présentant les signes d’une intoxication au CO (maux de têtes, toux, vomissements…). Les marins du feu prennent alors en charge 1 homme de 32 ans, 1 femme de 32 ans et deux enfants âgés respectivement de 6 ans et 6 mois.

Peu de temps après, et alors que les marins pompiers procèdent à des vérifications de toxicité dans le bâtiment, ces derniers décident d’intervenir pour prendre en charge 3 autres habitants de l’immeuble, se plaignant des mêmes symptômes, 1 homme de 35 ans, 1 femme de 31 ans enceinte et 1 enfant de 2 ans. Les victimes seront transportées vers l’hôpital Nord en milieu de soirée. Leur état de santé était préoccupant mais leur pronostic vital n’était pas engagé.

Au bilan 7 victimes sont à déplorer, 8 engins et une vingtaine de marins-pompiers sont intervenus pour les prendre en charge. Ces intoxications rappellent l’extrême vigilance dont doivent faire preuve les marseillais, notamment dans l’usage et l’entretien des appareils de chauffage.

INTOXICATIONS AU MONOXYDE DE CARBONE

 

LES SIGNES d’une intoxication :

  • L’intoxication aiguë se manifeste par des maux de tête, des vertiges, des nausées et pertede conscience.
  • L’intoxication insidieuse et permanente se manifeste par des maux de tête persistants, des signes de fatigue et des nausées.

Ces deux formes d’intoxication peuvent entraîner le décès des personnes exposées.

 

LES REFLEXES en cas d’intoxication :

  • Ouvrir les fenêtres et aérer.
  • Quitter les lieux.
  • Appeler les secours : 18 ou 112 pour les pompiers, 15 pour le SAMU.

Ne pas réintégrer le logement sans avoir préalablement fait appel à un professionnel qualifié.

 

Comment passer l’hiver en toute sécurité ?

La mauvaise combustion du bois, charbon, gaz naturel, butane, propane, fuel, pétrole, essence ou gazole (fonctionnement d’un moteur de groupe électrogène par exemple) produit du monoxyde de carbone. Pour éviter toute intoxication, il est nécessaire de respecter ces quelques règles :

  • Chaque année, faire contrôler et entretenir vos appareils de chauffage, chauffe-eau, etc. par un professionnel qualifié.
  • Un appareil encrassé ou mal réglé produit du CO.
  • Faire ramoner votre conduit de cheminée annuellement.
  • Encrassement ou obstruction font obstacle à l’évacuation des gaz de combustion, ce qui entraîne un risque de voir refouler le CO issu de la mauvaise combustion dans votre habitation.
  • Faciliter la circulation de l’air et ne pas obstruer les ventilations.
  • Privés d’une circulation d’air frais suffisant, les appareils de chauffage peuvent produire du CO. Bien s’assurer de la libre circulation de l’air, ne pas obstruer les bouches et grilles d’aération.

Respecter les indications des fabricants des appareils de chauffage.

Ne jamais utiliser la cuisinière, un barbecue, un brasero, des panneaux radiants à gaz ou des poêle à pétrole... comme chauffage de secours.

VIDEO DU MOMENT

PORTRAIT : Benoît et Amélie au CIS Endoume

Toutes les vidéos
sur YOUTUBE

Suivez le Bataillon
sur FACEBOOK