Contacts

Bataillon de marins-pompiers
9, boulevard de Strasbourg
13233 Marseille Cedex 20
Tél. : 04 96 11 75 00

Recrutement

Stage d'observation

Service communication

Attestation d'intervention

Vous êtes ici

Accueil » Communiqués de presse » Intoxication au monoxyde de carbone

Intoxication au monoxyde de carbone

Mercredi 11 janvier 2017 à 19h, le bataillon de marins-pompiers de Marseille est intervenu quartier Saint-Tronc, boulevard Paul Claudel dans le 10ᵉ arrondissement de Marseille, pour secourir une enfant victime d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Les marins-pompiers ont été alertés par les parents, ayant observé un comportement inhabituel de leur fillette de 9 ans.

Aussitôt dépêchés sur place, les marins-pompiers constatent que la fillette présente des troubles de la conscience. Les vérifications de toxicité confirment le taux trop élevé de monoxyde de carbone. La fillette sera immédiatement transportée vers l’hôpital afin de passer au caisson hyperbare.

Au bilan 3 engins et 15 marins-pompiers sont intervenus.

Un chauffe-eau gaz est à l’origine de l’intoxication. Cette intervention rappelle l’extrême vigilance dont doivent faire preuve les marseillais, notamment dans l’usage et l’entretien des appareils de chauffage alors que le froid s’intensifie.

Consignes de prévention et de sécurité sur les risques liés au monoxyde de carbone (CO)

Le CO est un gaz invisible, inodore, toxique et mortel. Chaque année, en France, 6 000 personnes sont victimes d’une intoxication due au CO et 300 en décèdent.

Il est le résultat d’une mauvaise combustion, quelle que soit la source d’énergie : bois, gaz (naturel, butane, propane ou pétrole liquéfié), charbon, essence, etc.

Risques pour la santé

Le CO agit comme un gaz asphyxiant très toxique prenant la place de l’oxygène dans le sang. Il peut s’avérer mortel en moins d’une heure.

Il provoque deux types d’intoxication :

  • L’intoxication faible ou chronique : elle se manifeste par des maux de tête, des nausées et de la fatigue. Elle est lente.
  • L’intoxication grave : plus rapide, elle entraîne des vertiges, des troubles du comportement, des pertes de connaissance, le coma ou le décès. Ces intoxications peuvent laisser des séquelles à vie.

Risques d’exposition

Une mauvaise combustion et une mauvaise aération sont les principales causes d’une intoxication au monoxyde de carbone :

  • Lorsque les appareils de chauffage ou de production d’eau chaude ne sont pas correctement entretenus, les combustibles y brûlent mal, ce qui provoque une émission de monoxyde de carbone.
  • Un renouvellement d’air insuffisant peut entraîner une combustion incomplète au sein de ces appareils, occasionnant une émission de monoxyde de carbone.
  • Un conduit d’évacuation mal dimensionné, bouché ou partiellement obstrué ne permet pas aux gaz issus de la combustion de s’évacuer.

Le non-respect des consignes d’utilisation des appareils à combustion peut conduire à des risques d’intoxication au monoxyde de carbone.

Les gestes qui sauvent en cas d’accident dû au monoxyde de carbone

1. Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres ;

2. Faire évacuer les locaux de leurs occupants ;

3. Appeler les secours : 18 pour les pompiers ou 15 pour le SAMU ;

4. Ne réintégrer les locaux qu’après le passage d’un professionnel qualifié qui recherchera la cause de l’intoxication et proposera les travaux à effectuer.