Contacts

Bataillon de marins-pompiers
9, boulevard de Strasbourg
13233 Marseille Cedex 20
Tél. : 04 96 11 75 00

Recrutement

Stage d'observation

Service communication

Attestation d'intervention

Vous êtes ici

Accueil » Communiqués de presse » Exercice - Véhicule Léger contre un bus - 42 impliqués

Exercice - Véhicule Léger contre un bus - 42 impliqués

Un exercice NOVI (nombreuses victimes), organisé par la division ENTRAINEMENT/FORMATION du bataillon de marins-pompiers de Marseille dans les bassins Est du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), a permis au groupement santé du BMPM de clore son module de formation « situation à multiples victimes - 1ère équipe médicale sur les lieux », qui s’est déroulé du 16 au 19 février 2015.

Le scénario développe la gestion des conséquences sanitaires liées à un accident sur la voie publique entre un bus et un véhicule léger.

Les principes sanitaires fondamentaux liés au plan NOVI ont été mis en œuvre, notamment : le ramassage, la mise en place d’un point de rassemblement des victimes et impliqués, la gestion de la petite noria, la mise en œuvre d’un secrétariat, la régulation des places hospitalières et le transport réellement réalisé vers un hôpital (simulé au CIS LBG).

L’équipe opérationnelle spécialisée « Interventions techniques » a pratiqué une manœuvre de force sur le bus (démontage du haillon arrière, des issues de secours sur le toit et du pare-brise) pour en extraire le chauffeur et un dépavillonnage total (découpage du toit) de la voiture pour extraire le passager.

Le psychologue du bataillon de marins-pompiers de Marseille est systématiquement appelé sur les lieux d’une intervention d’envergure en soutien des marins-pompiers, en priorité, puis des impliqués civils.

« Cette formation permet aux médecins de s’entraîner sur le terrain marseillais, avec un déploiement des moyens du bataillon et selon notre organisation des secours. La régulation des 42 victimes a été réalisée en moins de 2 h, ce qui est remarquable ; ceci grâce au professionnalisme de nos équipes sanitaires mais aussi au personnel du SAMU 13 qui armait un PC de régulation sur site, en lien constant avec le centre 15. Cet exercice clôt une formation d’une semaine au profit de nos médecins mais aussi de médecins du SAMU avec lesquels nous travaillons en complémentarité (convention BMPM – SAMU signée en 1990). La mixité de nos équipes sanitaires sur interventions n’est pas rare ».
Propos recueillis auprès du médecin en chef MEYRAN, BMPM.

« Médecin au SAMU depuis 2 ans, titulaire d’une capacité de médecine de catastrophe, je connais la chaîne de commandement qui me permet de repérer immédiatement le directeur des secours médicaux quand j’arrive sur intervention en renfort des médecins du BMPM. Le travail en équipe mixte et la coordination des soins s’organisent toujours très bien sur le terrain ».
Propos recueillis auprès du docteur Fouzia Heireche, SAMU 13.

Crédits photos : BMPM - MT Christian VALVERDE