Vous êtes ici

Accueil » ORGANISATION » Commandement » Le commandant : le contre-amiral Patrick Augier

Le commandant : le contre-amiral Patrick Augier

Contre-amiral Patrick AugierLe BMPM, formation de la marine nationale, est commandé par un officier général qui dispose également du titre de directeur des services d'incendie et de secours de la ville de Marseille.

Il s’agit, depuis le 1er octobre 2019 du contre amiral-amiral Patrick Augier.

Curriculum vitae

Il est issu de la promotion 1987 de l’école navale.

Il est ingénieur en génie atomique, docteur-ingénieur en physique radiologique et médicale et diplômé du collège  interarmées de défense. Il a été auditeur de l’Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN).

Il est officier de la Légion d'Honneur, officier de l’ordre National du Mérite et chevalier l’ordre du Mérite Maritime.

Officier  mécanicien, c'est un spécialiste de la propulsion nucléaire navale. A ce titre, il a occupé le poste de chef du service énergie propulsion de 1994 à 1996 à bord du sous-marin nucléaire lanceur d’engins « Foudroyant ». De 1998 à 2002,  il est ingénieur-mécanicien en chef du sous-marin nucléaire d’attaque « Perle », puis  chef  des  chaufferies  nucléaires  du porte-avions Charles de Gaulle.

Après avoir été commandant en second de la frégate « Surcouf », il commande de 2005 à 2006 le bâtiment de commandement et de ravitaillement « Marne ».

De 2006 à 2009, il est directeurs des ressources humaines des officiers de marine de spécialités « atomicien », « mécanicien », « sécurité » et « systèmes d’information ».

En 2009, il prend le commandement du porte-hélicoptères Jeanne d’Arc et l’Ecole d’application des officiers de marine. Il est le dernier commandant de ce prestigieux bâtiment de guerre qu’il désarme le 01/09/2010.

Il rejoint alors l’Etat-major des armées où il occupe le poste de chef du département politique des ressources humaines des armées. Il participe à l’élaboration de la politique ressources humaines et à la conduite de la réforme des statuts militaires.

En 2013, il est nommé conseiller « mer » au Cabinet du Premier ministre. Il travaille sur la conception des politiques publiques et la préparation des comités interministériels de la mer (CIMer). Les dossiers suivis portent sur la gestion des crises maritimes, la lutte contre les activités illicites, la maîtrise des risques en sécurité et sûreté maritimes et les plans de lutte contre les attentats.

En 2016, il occupe le poste de Secrétaire général adjoint de la mer, service du Premier ministre. Il participe ainsi à la définition de la politique maritime  du gouvernement. Les dossiers suivis portent sur la prospective maritime et le développement de l’économie maritime, la coordination de l’action de l’Etat en mer en métropole et en outre-mer, l’élaboration de la stratégie de sûreté maritime nationale et la construction de la garde-côtes européenne.