Contacts

Bataillon de marins-pompiers
9, boulevard de Strasbourg
13233 Marseille Cedex 20
Tél. : 04 96 11 75 00

Recrutement

Stage d'observation

Service communication

Attestation d'intervention

Vous êtes ici

Accueil » Communiqués de presse » Mission en Jordanie pour deux experts en risques chimiques

Mission en Jordanie pour deux experts en risques chimiques

Du 23 au 30 juillet, le capitaine de corvette Christophe, conseiller technique en risques chimiques, et l’enseigne de vaisseau Maxime, ingénieur chimiste, ont réalisé une mission d’expertise au profit de la Défense civile jordanienne.

Cette mission, dont la demande émanait des autorités jordaniennes, fait suite à l’accident qui a eu lieu dans le port d’Aqaba le 27 juin dernier : lors d’une phase de chargement, un conteneur de chlore s’est décroché et a engendré, en se perçant lors de l’impact, l’émission d’un grand nuage de chlore gazeux. Le bilan a fait état de 13 morts et 200 blessés. La Jordanie a alors formulé le souhait de bénéficier de la venue d’experts pour évaluer ses moyens de lutte contre les risques chimiques et sa doctrine d’intervention, afin d’identifier de potentielles pistes d’amélioration.

L’objectif était donc double pour les marins-pompiers : les deux experts avaient pour mission de réaliser à la demande des autorités jordaniennes une estimation des capacités du pays en matière de lutte NRBC ; il s’agissait également d’établir, pour la Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC) française, un retour d’expérience sur cet événement au caractère inédit. A Aqaba, les deux experts ont pu rencontrer le chef du groupement de la Défense civile de la ville, ainsi que les spécialistes NRBC étant intervenus sur l’accident du 27 juin, et visiter les lieux de l’accident. Les marins-pompiers y ont aussi rencontré les autorités du port et visité une caserne accueillant la spécialité NRBC, pour y échanger sur les moyens et la doctrine d’intervention visant à lutter contre ce genre de risques. « La Défense civile jordanienne a une structure dans la spécialité NRBC véritablement efficace et ses membres ont une bonne connaissance de leur matériel, précise l’EV1 Maxime. Notre rôle a été d’apporter quelques recommandations et pistes d’améliorations afin d’optimiser le dispositif déjà en place. » A Amman, capitale du pays, le CC Christophe et l’EV1 Maxime ont également échangé avec l’équipe NRBC de la ville et ont pu rencontrer le chef national du département « matières dangereuses et tests techniques » (responsable de la réponse NRBC du pays), ainsi que le général de la Défense civile jordanienne et ses adjoints.

Les échanges des marins-pompiers avec ces derniers sur les premières conclusions de leurs observations ont été l’occasion d’identifier les moyens d’optimiser la lutte contre les accidents à caractère NRBC dans le pays et, pour les deux chimistes, de comprendre les enjeux d’un accident de cette ampleur pour la sécurité civile d’un pays et la protection de sa population.

Rencontre avec le chef du département « matières dangereuses et tests techniques » de la Défense civile de Jordanie.

Présentation du matériel et démonstration opérationnelle de l’équipe spécialisée dans la lutte NRBC à Amman.

Photos : ©MN/BMPM